De l'or !

Pour cette première lettre de la Maison Kobalt, comment ne pas commencer à vous parler d’or !


SOMMAIRE

  1. Petite histoire de l'or.

  2. Production, de la pépite au lingot.

  3. Or éthique, parce que c'est notre projet.



Petite histoire de l'or.


L’histoire de l’or est aussi vieille que celle de l’humanité, et pour cause, c’est un métal facile à trouver sous une forme pure, exploitable et facile à travailler. (Nous y reviendrons d’ailleurs par la suite, lorsque nous vous parlerons carats et couleurs).


Pour le trouver deux solutions :

  • Pour les plus patients et aventureux d’entre vous, il suffit de fouiller le lit d’une rivière, d’un cours d’eau, pour trouver ces petites pépites brillantes, qui ont fait la renommée de la chevauchée vers l’Ouest américain.

  • Ou bien de se tourner aujourd’hui vers des méthodes plus… professionnelles. Les mines, d’où l’on extrait de la roches et des matières minérales, que l’on vient ensuite trier par différents procédés pour séparer les métaux qui nous intéressent de la matière.


Les 15 plus gros pays producteurs d'or au monde

Dans de nombreuses civilisations, l’or a souvent été assimilé aux divinités et au pouvoir. En ce sens, il a bien évidemment servi de parure : bijoux, tuniques royales et religieuses, objets de rites, de fêtes, de cérémonies ou bien même masques funéraire.


Masque de Toutânkhamon (XIVe siècle avant J.-C.) - Composé de 10,32 Kg d'or massif

Mais il se retrouve aussi dans l’ornementation : vaisselle, statut, bas-relief, armes, tout ce qui peut être plaqué en or pour briller le sera !

Et c’est sous l’antiquité que l’on trouve pour la première fois mention de monnaie d’or, vers -430 dans un pays d'Asie mineure : la Lydie. Il fait ainsi l’objet d’échange et définit sa valeur dans les premiers marchés d'Europe.


Il devient peu à peu l’objet de désirs, de rêves et de fantasmes, en poussant notamment les hommes de Christophe Colomb vers l’Amérique, les colons britanniques vers la Californie, ou plus récemment la NASA vers l’exploration d’astéroïdes.


De la pépite au lingot.


Une fois en possession de notre brillante pépite, qu’elle est la recette ?

Question brûlante ? Réponse à chaud : on fait monter la température ! 🔥


Et pas qu’un peu : il faut atteindre 1064° pour que le métal devienne liquide et que commence sa transformation pour notre affaire. C’est à ce moment précis que l’on peut envisager un mélange avec d’autres éléments pour lui donner toutes les caractéristiques qui feront de lui un métal unique.

En effet, l’or pur (dit 24 carats) est mou ! Bye bye, la bague, bonjour la guimauve !



Pour résoudre cette problématique, nous ajoutons à notre préparation de l’argent et du cuivre, pour un total de 25% du poids total. Notre produit est donc certifié « 18 carats » ou 750 millième, pour indiquer qu’il a été renforcé avec un alliage. C'est-à-dire que pour 24 grammes de matière, il y a 18 grammes d'or pur.


La variation de ces deux métaux dans les 25 % permettra de créer des variations comme :

  • l’or jaune (12,5% d’argent + 12,5% de cuivre)

  • l’or blanc (25% d’argent)

  • l’or rose (5% d’argent + 20% de cuivre).


L’or 18 carats est reconnu et légal en Europe et à l’international. Seul l’or 18 carats et l’or 24 carats sont réputés comme étant universel. Les autres alliages sont considérés comme étant spécifique selon la culture des pays ou régions du monde.


En France, vous pourrez trouver de l’or 14 ou 9 carats, chez certains artisans ou boutiques de bijoux. L’avantage principal est le prix, car vous l’aurez compris, avec des quantités moins importantes d’or dans le produit fini, celui-ci est beaucoup moins cher. En revanche, il est moins « précieux » et aura tendance à s’abimer plus vite dans le temps.


L'or éthique de Maison Kobalt


L'or est précieux, il vient du monde entier, passe entre de nombreuses mains, et ne reflète pas toujours une image aussi brillante qu'il n'y parait.


L'or 18 carats est le métal principal que nous utilisons pour réaliser nos bijoux et à ce titre, nous avons concentré nos efforts pour vous proposer un métal à la provenance et aux propriétés irréprochables : nos ateliers ne se fournissent uniquement qu'avec de l'or labellisé RJC (Responsible Jewelry Council) ou de l'or recyclé.





Le RJC a pour mission de certifier les bonnes pratiques des entreprises contribuant à la chaîne d’approvisionnement de l’or ou des pierres précieuses, de la mine jusqu’à la distribution. Une entreprise adhérant à l’initiative RJC doit obtenir la certification délivrée par le RJC dans les deux années suivant son adhésion, et s’engage à mettre en place et à promouvoir des pratiques responsables en matière d’éthique, d’environnement et de conditions de travail.


Ainsi, nous agissons pour diminuer l'impact environnemental de nos activités, mais aussi trouvons des partenaires qui s'engagent à l'irréprochabilité des pratiques sociales des lieux d'extraction, afin de vous permettre d'être sûr de briller par vos choix lors d'un achat chez Maison Kobalt.